We Fight For Freedom©

Le Parlement Européen Vs La Surveillance Numérique.

Bonjour à tous et à toutes.

Aujourd’hui je vais relayer une information très intéressante qui a été émise par Internet Sans Frontières :

Le Parlement Européen Veut Des Lois Contre Amesys, Vodafone & Co.

« Une course est lancée entre ceux qui exploitent les nouveaux médias à des fins de libération et ceux qui cherchent à les utiliser pour la répression. Je n’ai pas peur de dire que Vodafone doit tirer les enseignements d’avoir cédé aux instructions de Moubarak »

Richard Howitt rapporteur de la commission des droits de l’homme du Parlement.

Peut on se dire « Enfin ! » ??

Après tant de vacarme, d’articles, de vidéos de commentaires, d’énergie, de leak, de hack et d’hacktivisme, enfin quelque chose est lancé politiquement et au niveau de la législation Européenne pour mettre un terme frein à ces activités sombres et vomitives qu’exercent ces entreprises publiques et privées à la fois. Amesys, Bull, Thales, Vodafone, Siemens (ils sont tellement nombreux) etc … Si vous n’êtes pas au courant je vous invite à regarder la vidéo suivante ou encore une autre bien plus démonstrative de ce que la France à fait avec un des fils Kadhafi.

Rappelons qu’Amesys (société Française sous la direction de Bull) avait vendu son logiciel Eagle en 2006-2007, ce qui a permit au dictateur Kadhafi de ficher, traquer et torturer ou emprisonner ( ou autre ? ) tout opposant au régime.  Le logiciel (toujours selon Amesys) devait servir à traquer les terroristes et les pédophiles en Libye (et là tu te demande cher lecteur si on te prendrait pas pour un jambon avec cette histoire de pédophiles nazis terroristes hein?).

Le foutage de gueule était tellement grand qu’il est signé Sarkozy – Guéant – Takieddine (et la clique). Rappelez vous pour qui vous allez voter dimanche hein). Il est encore plus grand lorsque l’on lit cette semaine notre cher Président sortant évoquer la Libye sur un soi disant sauvetage de la population de Bengazhi. L’affaire a même été étouffée dans la Presse Française et l’on a encore du mal à faire passer le message nous hacktivistes 2.0

Quelques journaux comme France 2 ou Canal plus ou encore l’Express ou Écrans ont tenté de légers articles ou reportages mais on voit bien que l’impact est encore trop faible. Concrètement, les plus téméraires sur le sujet sont Reflets info et OWNI.

Bref revenons à l’Europe.

Le parlement veut donc une résolution législative contre ces pratiques honteuses, ce bizness vomitif réalisé entre des entreprises, des gouvernements et des dictatures. Un triangle parfait pour tuer les libertés. Cela étant dit, la Commission Européenne est appelée à prendre « Des règles en vue d’améliorer la surveillance de l’exportation de produits ou services susceptibles d’être utilisés pour censurer ou bloquer les sites web et pour surveiller les communications mobiles. » D’ici 2013 on aura donc le temps de voir la censure, la surveillance et la traque des internautes dans le monde se durcir et empirer (il n’y qu’à faire un tour sur les récentes décisions sur la question de la surveillance Internet de la part Royaume Unis, de la France et de l’Espagne pour s’en rendre compte).

En ce sens je ne dirais que ceci : Wait And See, never back down and stay hacktivist.

Et pour conclure, un petit message aux médias Français.

Snow©


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s