We Fight For Freedom©

Un jour, un rêve.

Un jour, un rêve a émerveillé mes nuits.

Un jour, un rêve m’a permit une utopie.

Un jour, un rêve m’a chanté l’idéalisme.

Un jour, un rêve m’a écrit : tolérance.

Un jour, un rêve m’a montré le chemin du partage.

Un jour, un rêve m’a expliqué ce qu’était le respect.

Un jour, un rêve m’a expliqué que la couleur était une vision de l’esprit.

Un jour, un rêve m’a chuchoté l’idée d’un monde en paix et uni.

Un jour, un rêve m’a torturé de visions d’horreurs.

Un jour, un rêve m’a tendu sa main, vers l’idée qu’il y aurait un lendemain.

Un jour, un rêve m’a expliqué ce qu’était le sens d’un mot oublié : Paix

Un jour, un rêve m’a demandé d’oublier toute entité qui pourrait dominer mon esprit.

Un jour, un rêve m’a communiqué l’ouverture vers autrui.

Un jour, un rêve m’a conduit vers la liberté.

Un jour, un rêve m’a mit dans la main la plume et les mots, du papier et de quoi rêver encore plus haut, encore plus loin.

Snow©

Alors, Si toi aussi tu partages ce rêve, ces mots, si toi aussi tu aspires à un monde libre, en paix, bien meilleur. Si toi aussi tu aimerais tenir la main de cet enfant mourant de l’autre côté du globe et le sauver, si tu crois en un monde ou l’on arrêtera de mourir pour ses convictions religieuses ou sa couleur de peau. Si tu penses que tu peux faire quelque chose allant dans ce sens, alors prends ta plume, ton encre, ton esprit et laisse couler ta passion. Participe au renouveau d’un monde qui est aujourd’hui en souffrance, marche sur un sentier que d’autres emprunteront derrière toi afin de bâtir un monde plus juste. Se battre pour la liberté, pour la fraternité et l’égalité de tous n’est pas facile, autant le faire ensemble. Au diable la politique et les intérêts égoïstes, individualistes.  Si l’on baisse les bras et l’on y croit plus alors nous laisserons définitivement un monde sans lendemain à nos enfants et leurs enfants et les enfants de leur enfants. Cette idée m’est impossible. Alors j’écris et je crie, et toi tu fais quoi ?

Pour un monde libre et juste.

Snow©

3 Réponses

  1. ZeitounZeClown

    Assis sur mon matelas épaisseur minimum, je rêve.
    Les yeux grands ouverts, façon chouette, je scrute le néant. Je suis serré.
    Je rêve de gens plus aimables et plus ouverts, une sorte d’amicale des Hommes. Capitonné… encore et encore.
    A ma droite, pesant quelques milliards de béton, short rouge, Mister Bouygues !!… A ma gauche, Anorexique forcée, Short blanc, La Grande Dame Nature !!…
    Pfff encore une redif… je connais l’gagnant. C’est l’rouge, rouge comme la couleur du sang, comme la couleur du vin… et qui dit vin dit pot de vin, … (ben).
    J’suis comprimé, malade en y pensant, des résidus sur mes chaussons, oups. Je rêve debout.
    Des vélos, des rollers, des tricycles, des skates, des patinettes fusent sur l’macadam, seules les roulettes chauffent… On respire sur Paname titre un canard. Mes yeux coulent, je suis calme.
    Il le faut.
    Je rêve d’un téléphone d’un autre monde, en forme de lune…. Blonde. Je pense à vous tous qui êtes à des millions d’unités. Fraternité et Amour. Je rêve…
    Et tout s’enfile.
    Un monde où l’on ne meurt pas de pauvreté et de froid devant un hôpital.
    « Bonsoir, en fin de journal, nous parlerons de cette vague de froid qui a déjà causé la mort de 7 sans-abri. Mais revenons aux choses essentielles, G.W. Bush est élu l’homme de l’année par le Times magazine*. »
    Je suis bloqué.
    J’ai chaud, je rêve que chaque handicapé soit un humain, que la seule couleur soit celle du sang et non de l’épiderme… pour de vrai.
    Et si l’bonheur n’était pas un instant ; un rêve. Que tous les jours ressemblent à un repas de fête ; un rêve.
    Je vais bien, je vais bien.
    Je rêve, la bouche ouverte, d’un monde sans microbe, sans crainte, où l’humain butinerait et où l’animal pourrait vivre sans fouet et sans gardien.
    Ce matin, un loup à tué un Berger, C’était un loup, un vrai. C’est vrai ?!!… mais non c’est une chanson !!!
    J’préfère les bleus… y’a pas d’goût après…. Mais c’qui j’suis serré dans cette camisole.

    *(élu en 2004)

    5 mai 2012 à 21 h 47 min

  2. En lisant ces lignes, j’ai eu une bouffée d’air frais. Enfin le sentiment de ne plus être seul, de ne plus être un marginal, un intrus dans ce système aliéné.
    A mon modeste niveau, j’essaye également d’alerter, de démontrer et de proposer une société nouvelle. J’en parlais ici: http://saveurlibre.com/2012/02/22/proposons-une-societe-nouvelle/.
    Il faut que nous nous décidions enfin mettre en commun nos idées. De plus en plus de personnes commencent à ouvrir les yeux. Le problème, c’est que chacun agit dans son coin. On s’indigne, on crie mais seul, notre voix ne porte pas très loin.
    Si l’on se concerte tous, que l’on élabore un nouveau projet concret pour un monde nouveau, plus juste, plus social, plus libre et plus respectueux. Si l’on rédige clairement notre vision du monde. Si l’on est assez nombreux, alors, notre voix sera entendue. Et nous pourrons enfin avoir un poids suffisant pour faire basculer la balance de notre côté.

    11 mai 2012 à 9 h 12 min

  3. Le texte est beau mais utopique. Mais il est vrai que l’utopie n’a jamais fait de mal à personne et peut-être aussi permet d’espérer parfois. Mais l’être humain est ainsi fait que le monde idyllique auquel vous aspirez, c’est juste un rêve. Un rêve certes vers lequel on doit tendre, mais un rêve inaccessible car l’homme est trop souvent cruel, mauvais. Alors il faut faire avec ce qu’on a, et essayer de rendre le monde plus équilibré, plus juste, et nous n’avons pas forcément les mêmes solutions aux mêmes problèmes. Par contre, nous avons en commun l’envie que tout aille mieux.

    6 juin 2012 à 13 h 14 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s