We Fight For Freedom©

Facebook : Ta gueule ou t’apprends à lire ?

Bonjour à toutes et à tous.
Longue période d’inactivité pour moi. Recemment, un démon m’a fait sortir de mon hibernation : Facebook.

MAJ du 01.10.2012 : Le bug Facebook, un mythe.

 

Ce qui est certain, c’est que beaucoup de conneries ont été dites, et d’autres choses beaucoup plus interessantes ont été évoquées. Il y a trois camps dans cette histoire : ceux qui se plaignent, ce qui s’en fouttent et ceux qui réfléchissent. On a pu découvrir à quel point la presse Française ne savait pas tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant d’ouvrir le clapet. Elle s’offusque pour les données privées, la vie privée des utilisateurs Facebook, le gouvernement a même réagit de la plus conne des manières. Ce qui fait doucement apparaitre un smile sur mon visage, c’est la question suivante :

Combien d’entre vous ont lu les CGU de FaceBook ?

Combien sont au courant sur les méthodes de configuration pour donner protéger ses données sur ce réseau social ?

Alors, en ce sens, on va faire un petit rappel en images, parce que je me suis fais littéralement un plaisir de screener ce que j’ai lu pendant toute une soirée. Il est bien connu que les gens retiennent d’avanatage ce qu’ils voient et ce qu’ils lisent. Et ça n’est pas un édito de L EXPRESS (qui tient bien son nom) fait par M Barbier, qui va nous apprendre à nous les utilisateurs du cyber espace, que tout ce que nous mettons sur internet appartient au réseau et non plus à son utilisateur (dans les faits). Il faut vraiment être un ignare pour ne pas le savoir aujourd’hui. Mais bon, fallait bien de quoi faire un papier et une vidéo à diffuser sur le cyber espace, le tout avec une belle écharpe rouge de bon matin pour nous expliquer que nous sommes des gros cons. Cela dit, c’est peut être pas si faux que ça…

Le 25 avril 2012 sortait sur Reflets.info un entretient avec Laurent Chemla. Si vous l’avez manqué, je vous invite à le lire. Petit extrait au sujet de Facebook de la part de ce grand du réseau :

« Il y a une tendance qui se dégage de l’évolution récente d’Internet : les grandes fortunes semblent se construire en vendant à ses clients leur propre intelligence[…]Et c’est pareil avec toutes les grandes réussites actuelles. Facebook vend les contenus réalisés par ses clients.  Tout comme Twitter.  Tout comme Meetic dans un autre genre.  Megaupload n’a fait que suivre le mouvement, en vendant des accès privilégiés aux contenus mis en ligne par ses propres clients.

C’est tout le modèle du Web 2.0 qui est basé sur le profit fait grâce au travail de celui qui l’utilise.

C’est très fort, mais ça coûte encore cher parce qu’il faut développer de grosses infrastructures techniques pour faire fonctionner ces mastodontes. Le plus grand voleur sera sans doute celui qui réussira à nous vendre l’accès au contenu de nos propres disques durs, partagés en P2P, pour économiser en bande passante et en espace de stockage. »
C’est, je crois, justement ce point là que la plupart des utilisateurs facebook oublient : Le Web 2.0 est bien basé sur le profit fait grâce au travail de celui qui l’utilise. Et toi utilisateurs de Facebook, qui critique l’éventuelle dernière faille, tu oublies ce que tu as signé comme CGU.

Rappel :

De base, tout t’appartient utilisateur. Mais dans les faits, si tu ne te documentes pas, si tu ne fais rien pour protéger ta vie privée en étalant sur le réseau tes données, si tu ne cherches pas à comprendre lé mécanisme de Facebok (entre autres) et à configurer au millimètre près ton compte, t’as juste uniquement qu’à t’en prendre à ta gueule. C’est juste, bien fait pour toi ! De plus, il est étonnant comme le rappelle Yovan Menckevick de voir l’esprit contradictoire qui règne au sein de la communauté Facebook qui cautionne un système sans en avoir lu les CGU, tout en voulant le beurre et l’argent du beurre en critiquant un système toujours aussi capitaliste qui affâme les peuples de nos jours. Pour imager le tout, je dis souvent que nous sommes des prostituées du réseau 2.0. Nous vendons nos vies privées pour satisfaire un besoin personnel de visibilité, de reconnaissance, pour répondre à une névrose, ou parce qu’on a pas d’autre moyen pour exister. L’égo trip :

 » Mates moi cette photo, j’suis en Thailande mon pote ! Les banques c’est tous des enfoirés ils piquent le pognons aux gens et font du profit, mais le coucher de soleil ici est superbe, on est mieux ici au calme pour 800 € la semaine simplement « .

Alors, il y a certes des Facebook users qui y sont 10 minutes par jour, qui ne mettent rien du tout sur le réseau, qui se tiennent juste au courant des news de leurs amis en oubliant les mails, les téléphones, les courriers postaux et tous ces autres moyens de communications sous surveillances sécurisés. (Bah quoi tu connais pas le GPG et le https://, la crypto and co ?

Il y a ceux qui utilisent ce réseau social pour le fun et qui n’en ont rien à carrer de voir leurs mails publiés, leurs messages publiés (puisqu’ils n’en ont pas écrit ?). Il y a encore ceux qui y sont de manière maladive (on y passe en moyenne 5h par jour en France), ceux qui y vont donc à partir de leur smart phones, du pc portable du frangin, du pc fixe de la maison, qui s’endorment avec, qui font pipi et caca avec et qui vont même vous dire quand ils ont mangé une pomme.

Il y a les autres, ceux qui espionnent vos vies, qui se renseignent et mettent au fer les hacktivistes négligeants. Ceux qui prennent vos noms sur un cv, qui prenne votre adresse mail de contact de ce même CV et qui vous cherchent, vous trouvent et tombent sur votre tronche un soir, complètement bourré(e) avec un pétard à la main. Ceux la même qui vous disent en entretient « ça va pas être possible monsieur ». Et toi, tu ne comprends pas, parce que t’as pas été foutu d’apprendre a sécuriser ta vie.

Il y a ceux également qui n’y sont pas sur Facebook, mais qui ont des profiles fantômes fait par ceux qui y sont, qui vous taguent même si vous ne le voulez pas et vous n’avez pas de compte.

Il y a les publicitaires, personnalités, les fan pages, les groupes de zick qui ont délaissé « my space » au profit d’un Facebook qui n’apporte rien hormis un chiffre d’abonnés (tiens on se croirait sur My Space en fait ?).

Il y a tes ex ou ta femme, ton mec, ta copine, ta compagne ou ton compagnon, qui  fouinent et trouvent ton mot de passe parce que t’as été aussi négligeant que la photo qui t’es sortie devant toi sur la table  à partir d’un mail  lors d’un entretient d’embauche. Et tu te manges un procès à cause de données que t’as foutu sur le web 2.0 et cela 5h par jour. Et j’en oublie…

Pour une fois cher lectrice, lecteur, je te demanderais de lire ce qui suivra, sinon je te dirais de fermer ta gueule au sujet de tes données privées que tu laisses échapper honteusement en toute conscience tout en venant te plaindre et conchier le capitalisme, la crise, et la mort de ta planète :

http://www.fichier-pdf.fr/2012/09/27/facebook/

Maintenant que tu as lu ce à quoi tu adhères chere utilisatrice, cher utilisateur, regardes ce qu’il en est de ton réseau social web 2.0 Facebook préféré alter mondialiste :

Whitepaper

Alors ? As tu une nouvelle fois tout lu ? t’es tu documenté ? Qu’en penses tu ?

Snow ©

4 Réponses

  1. doe

    En un mot: ridicule

    – les utilisateurs qui ne lisent pas les CGU, ça on a l’habitude (surtout que ca fait un moment que de nombreuses personnes expliquent les problèmes de confidentialité).
    – le gouvernement qui rebondit, comme a son habitude, sur un évènement; histoire de montrer au brave peuple qu’il gère: #fail

    put* on est mal barré

    27 septembre 2012 à 11 h 37 min

  2. ZeClown

    Tiens… Personne n’a cliquė sur « j’aime »😀

    27 septembre 2012 à 20 h 04 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s