We Fight For Freedom©

CouCou tu veux voir ma censure ? CSA et filtrage en France.

censure

On s’en approche, Winter is coming je vous le dis. Pas mal de gens de mon entourage me prennent pour un débile profond amateur de conspirations et paranoïaque, mais j’en reste persuadé, tout se met en place pour une parfait système autoritaire répressif.  Notre cher pays, qui est censé (était ?) véhiculer des valeurs comme la liberté, l’égalité et la fraternité ne fait plus vraiment office de modèle du genre. Notre république se transforme petit à petit en système autoritaire, qui met tout en œuvre pour contrôler et sanctionner (voir même, aide certains pays à le faire, on y reviendra dans un prochain article).

Que se passe t il lorsqu’un État cherche à réguler complètement l’internet et passe d’un système dit horizontal sans réelle hiérarchie à un système vertical répressif ? Le filtrage d’internet ne fait il pas barrière à un principe fondamental des droits de l’homme ? L’article 19 aura t il toujours sa place dans notre pays quand notre chère HADOPI sera remplacée par le CSA et ses méthodes de filtrages qui imposeront aux FAI et tout l’internet de notre pays de respecter « leur code moral » sinon tu te feras latter la gueule ? La Déclaration universelle des droits de l’homme fait de l’accès à l’information un droit indéniable en principe, et j’ai peur qu’avec le passage au label « site de confiance » imposé par le CSA, on se dirige tout droit vers ce que Reporters sans frontières qualifie de filtrage de l’internet. La France s’est déjà faite remarquer dans bien des domaines sur ce sujet (on y reviendra je vous l’ai déjà dit).

Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

Alors, comment expliquer la volonté du CSA ? Comment faire, quand on sait que notre chère ministre est du côté de la censure et du filtrage plutôt que des valeurs de la république et des droits de l’homme ? Comment arriver à comprendre et accepter un rapport édifiant qui amènera notre pays dans un filtrage vomitif de l’information et du partage ? Comment arriver à se dire que bon nombres d’élus ne comprennent rien à l’internet et veulent à tous pris légiférer un lieu qui « s’auto-gère », un peu comme une zone 0.0 sur Eve Online ? Jean-Jacques Candelier  par exemple, a posé une question à Me Taubira.  Le député d’extrême gauche demande tout simplement à la ministre de trouver une solution sur je cite « la zone de non-droit que constituent les réseaux sociaux et internet ». M Candelier explique que « l’anonymat permet à des individus de se lâcher, avec des propos agressifs, violents et diffamatoires, notamment en période électorale. »

Wait ?! C’est pas les élus qui se chamaillent, s’insultent,  se tabassent à coup de joutes épiques sur Facebook – Twitter et jouent sur leurs tablettes à longueur de journée durant les débats à l’assemblée nationale ? Les joutes, littéraires et vocales, font parti du jeu quand on est dans la politique, enfin il me semble, et les élus sont les rois, les meilleurs dans ce domaine. Alors, qu’on ne vienne pas faire la morale aux internets, en cherchant à réguler et tuer un monde « libre » avec une question aussi conne digne d’une Nadine Morano au plus grand de sa forme (Nostalgie…). Mais revenons au CSA.

Que veut faire le CSA ?

Au menu :

le CSA va mettre la main sur la régulation des logiciels de contrôle parental. La loi lui donnera alors la possibilité d’établir une liste d’outils de filtrage conforme à ses instructions — ce que l’Hadopi avait refusé de faire, et les FAI auront l’obligation juridique de proposer au moins un de ces outils à leurs abonnés. Lesquels pourront être soupçonnés de négligence caractérisée et condamnés s’ils décident de ne pas activer le filtrage.Tant que la loi ne dira pas que les FAI ont l’interdiction de proposer un filtrage par défaut à à leurs abonnés, l’inquiétude devra être de mise. Numérama©

Comment ?

Ceux qui signeront une convention avec le CSA se devront de la respecter. Jusque là tout est logique, tu signes un contrat, tu le respectes, sinon c’est la règle sur les doigts. La convention comprend donc plusieurs thématiques : La protection de l’enfance et de l’adolescence, la dignité de la personne humaine, l’interdiction de l’incitation à la haine ou à la violence pour des raisons de race, de sexe, de moeurs, de religion ou de nationalité.

Et si tu ne signes pas le contrat, on te fait quoi ?

Bah c’est simple mon fils,  en tant que FAI non signataire ou ne respectant pas ton contrat,  tu seras peux être soumit à une  suspension de l’édition, de la diffusion ou de la distribution du ou des services d’une catégorie de programme, d’une partie du programme », voir « une sanction pécuniaire assortie éventuellement d’une suspension de l’édition ou de la distribution du ou des services ou d’une partie du programme ».

– Mais ? C’est comme en Chine ?

– Pas totalement, on ne torture pas et n’exécute pas encore les gens pour leurs idéaux en France. On vend juste des softs aux dictatures pour qu’elles le fassent et on commence à filtrer chez nous, enfin, on en a le désir. Par contre ça ressemble étrangement à une police de la pensée. Tiens, prends ce livre, tu en apprendras un peu plus mon fils sur la novlangue et tu comprendras pourquoi nos élus inventent des termes pour endormir le peuple, et comme on module la pensée générale pour qu’il n’y ai plus qu’une pensée unique, un CSA pour les gouverner tous. 1984 n’était pas censé être un mode d’emploi.

En fait le CSA a comprit qu’il ne pourra pas imposer sa volonté au peuple directement quand à la législation d’internet. Nous, utilisateurs des réseaux, sommes indomptables, mais les entreprises privées et publiques qui nous fournissent nos accès, nous permettent d’accèder à ce monde libre qu’est internet, elles,  seront muselés. Quand tu n’arrives pas à trouver un groupe de rebelles dans une forêt tropicale, tu fous un coup de napalm sur la forêt entière, c’est efficace, et les dommages collatéraux tu t’en cognes, les droits fondamentaux c’est pour les nounours.

Tu le sens le doigt que te tend le CSA citoyen ? Tu le sens qu’ HADOPI  et compagnie c’était du pipi de chat, du lol cat, du lulz à côté de ce qui t’attend sous peu ?

ordi

Snow©

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s